Les Vitrines

 
Le Livre des concessions au Madawaska
Le Traité de Washington signé, le 9 août 1842, le temps est venu de régulariser la situation des personnes vivant sur le territoire du Madawaska. Au Nouveau-Brunswick, les commissionnaires britanniques recevront autour de 1200 dépositions et rendront des décisions sur plus de 600 lots. Le Madawaska Grant Book (ou Livre des concessions au Madawaska) consigne le tout dans un volume manuscrit de 302 pages. Les Archives provinciales du Nouveau-Brunswick conservent ce livre et d’autres qui l’accompagnent.
 
 
 
 
Les cartes cadastrales de James A. MacLauchlan et John C. Allen
En application de l’article IV du Traité de Washington (1842), deux commissaires nommés par Fredericton visitent les occupants des possessions de Sa Majesté britannique situées au nord du fleuve Saint-Jean. L’enquête sur le terrain produira notamment la série de cartes reliées dans cet atlas conservé aux Archives provinciales du Nouveau-Brunswick. Ces plans définissent le cadastre du territoire néobrunswickois reconnu par le Traité et précisent, pour chaque lot, le nom du propriétaire confirmé, sa localisation géographique et sa superficie en acres.
 
 
 
 
Les cartes cadastrales de Philip Eastman, John W. Dana et Henry W. Cunningham
En application de l’article IV du Traité de Washington (1842), trois commissaires nommés par les États du Maine et du Massachusetts rencontrent les Madawaskayens vivant désormais sur le territoire des États-Unis d’Amérique. Leur série de cartes cadastrales confirment la localisation des lots et l’identité de leurs propriétaires « américains ». Les Archives acadiennes de l’Université du Maine à Fort Kent conservent ces plans originaux (à gauche) et les Archives du Maine en conservent des reproductions (à droite).
 
 
 
 
Une borne frontière importante et bien en vue
Réplique de la borne 178, la plus nordique de la frontière canado-étatsunienne à l’est du lac Supérieur. L’original se visite à Estcourt (Pohénégamook).
 
 
 
 
Le Madawaska au lendemain du Traité de Washington (1842)
Cette carte mosaïque superpose à une carte topographique moderne les cartes cadastrales produites par MacLauchlan et Allen, pour le Nouveau-Brunswick, et Eastman, Dana, et Cunningham, pour le Maine. La ligne rouge montre la frontière Canada-USA actuelle telle que décrite officiellement par la Commission de la frontière internationale.