Eastman, Dana et Cunningham visitent les « Américains »

En application de l’article IV du Traité, trois commissaires nommés par les États du Maine et du Massachusetts, Philip Eastman, John W. Dana et Henry W. Cunningham, commencent dès le printemps 1843 à rencontrer les Madawaskayens vivant désormais sur le territoire des États-Unis d’Amérique. Ils déposent leur rapport le jour de Noël 1844. Leurs cartes cadastrales confirment la localisation des lots et l’identité de leurs propriétaires. Les Archives acadiennes de l’Université du Maine à Fort Kent conservent ces plans originaux.
 
 
L’établissement de la Fish River au cœur du mythe de la République
« Ces émigrés [américains] se réfugièrent plus tard, pendant les troubles les plus sérieux, autour du fort Kent, construit au confluent de la Fish River en 1839, pour protéger les nationaux américains contre les incursions problématiques des troupes canadiennes. Jusqu’à l’érection du fort Kent, la colonie américaine de la rivière Baker était le centre de la petite république en terre britannique. » (Thomas Albert, racontant « les troubles sur la frontière », dans son Histoire du Madawaska, p. 92)
 
  • Malgré la détérioration de l’original, on aperçoit encore le symbole marquant l’emplacement du fort Kent sur la rive gauche de la Fish River
  • Avec beaucoup de détermination, on parvient aussi à lire les noms des familles occupant les lots : un amalgame de patronymes d’origine acadienne et canadienne et une prédominance de noms américains)
  • Le campus de l’Université du Maine à Fort Kent (UMFK, dont l’origine remonte à la Madawaska Training School, l’école normale fondée en 1878) occupe aujourd’hui les terrains militaires adjacents au fort
  • L’original de cette reproduction (exposé dans la vitrine ci-devant) est conservé aux Archives acadiennes de l’UMFK
 
Une reproduction d’une reproduction d’une reproduction
Les panneaux de cette exposition reproduisent des images numérisées de documents originaux conservés dans divers dépôts d’archives. Vu l’illisibilité actuelle des cartes originales des commissaires américains, nous avons eu recours, le cas échéant, à des clones des originaux effectués par le Land Office de l’État du Maine à différentes époques. On peut parier que ces copies sont parfois des copies de copies précédentes.
 
  • Ce plan de l’établissement de la Fish River porte l’inscription Copied 4/10/69 by R.B.S.
  • Il est curieux de constater que le symbole indiquant le fort Kent fait face au sud sur la copie alors qu’il faisait face au nord, donc face à l’« ennemi », sur l’original
  • Contrairement à leurs homologues britanniques, les cartographes américains ont tracé clairement la frontière au milieu du fleuve au moyen d’une ligne de tirets 

Lire - Chaque famille madawaskayenne a son histoire »